Haut

Maynats

Les garçons, à table !

Extension de sa salle, agrandissement de sa terrasse et cuisine semi-ouverte, le Vintage Café au coeur du quartier historique du château s’étoffe aussi humainement. Son propriétaire Vincent Vidal est rejoint par Mickaël Vassal et Sandrine Wald, deux associés plus motivés que jamais.

“On se connaît depuis longtemps avec Vincent commence Mickaël, 20 ans de cuisine. C’est d’abord une histoire d’amitié, mais aussi de confiance !” Une fiabilité revendiquée qui l’amène aujourd’hui à être partenaire du projet à part entière. “J’avais besoin de cette évolution : s’investir dans un projet à soi a toujours été un objectif professionnel.” Pour Sandrine, en salle, c’est une autre histoire : “J’étais préparatrice en pharmacie et j’avais vraiment besoin de changement. J’ai découvert le milieu de la restauration et je m’y suis tout de suite sentie bien. Je pars de loin, mais quand on est bien entourés…” Pas question de laisser s’effilocher qualité et convivialité, Mickaël garde farouchement le cap.

“Je veux partager ce que j’aime, donner la chance de manger des plats bien présentés sans aller dans un grand restaurant.” Le menu du jour à 13 € est d’ailleurs un challenge pour ce compétiteur né. “L’esthétique doit être parfaite, même à ce prix !” D’autant qu’en salle, Sandrine n’est pas en reste : “Je n’ai même pas l’impression de travailler ! On a une belle clientèle de gourmets qui savent apprécier une belle assiette ou un bon vin !”

Côté assiette, la carte change tous les 6 mois. La cuisine très personnelle du chef fait la part belle à la fantaisie et au sucré-salé, au mix entre Asie, France ou Liban, tout en respectant énormément les produits. Les assiettes de tapas y côtoient les revisites de pâtisseries, les tartares, le thon snacké façon rossini ou les brunchs dominicaux bien copieux. “On voudrait produire nos propres glaces pour briguer le label de Maître Restaurateur”, détaille le cuisinier. Sa marotte, c’est l’uniformité de ses assiettes. “Hors de question que le même plat soit différent d’un client à l’autre ! La perfection n’existe pas, mais la rigueur doit être omniprésente pour mes deux seconds de cuisine et moi-même… Je dois être exemplaire pour sortir de belles choses !” Créativité, sueur et rigueur, ces notions reviennent très souvent au fil des mots. Ils dessinent les contours d’un établissement dans lequel on est sûrs de trouver bouchée qui convienne à son palais.

A Bistro for fine dining

After a dining room extension, a larger terrace and a semi open kitchen, the Vintage Café at the heart of the historic area by the château in Pau, has also upsized its staff. Vincent Vidal has been joined by Mickaël Vassal and Sandrine Wald, two associates bursting with enthusiasm and energy.  

 “I’ve known Vincent for ages,” says Mickaël, who has 20 years’ experience in catering. “It’s the story of a long-standing friendship, and of trust” And it’s his unfailing reliability that led to him now being a fully-fledged partner in the project: “I needed the change, investing in a personal project has always been one of my career goals.” For Sandrine, who serves in the restaurant, it’s a different story: “I used to be a pharmacy technician and I really needed a change. Then I discovered the catering sector and I immediately felt at home. I’ve got a lot to learn, but when you have the right people to coach you…”. Mickaël is determined not to compromise on quality or hospitality: “I want to share the things I care about, give people the opportunity to eat well-presented dishes without having to go to a classy restaurant.”  The daily specials menu at €13 is quite a challenge for this born competitor: “Everything has to look perfect, even at that price!” In the restaurant itself, Sandrine is not to be outdone “I don’t even feel like I’m working! Our clients are fine diners and know how to appreciate good food and wine!”

As for the food, the menu changes every six months. The Chef’s very personal cuisine leaves room for imagination and features a wide selection of sweet-and-sour dishes, an eclectic mix with Asian, French and Lebanese influences, but always with the utmost respect for the ingredients used. Alongside tapas platters, you will find classic cakes and pastries with an original twist, tartares, seared tuna rossini or copious Sunday brunches. “We’d like to make our own ice-cream and aspire to obtaining the Maître Restaurateur[i] label, the Chef explains. His sine qua non is the uniformity of the dishes he serves. “However many customers order, there should be absolutely no difference in the same dish! True perfection is a myth, but my two sous-chefs and I have to work with rigor and discipline all the time. It’s my job to set the example and make sure that what we serve looks, and tastes, good!” Creativity, hard work and discipline are words that regularly crop up in our discussion and shape the ethos and philosophy of this quality eatery where everyone is sure to find something to their taste.

[i] The only State-awarded title for French catering, in recognition of extensive professional experience in restaurants that undertake to use quality, essentially fresh, produce and SFSCs (Short Food Supply Chains).

Maynats
05 59 27 68 65
3 rue du Hédas
64000 Pau
www.maynats.fr

Entrée/plat/dessert, 20 € le midi et 37 €
le soir. Menu dégustation (6 plats surprise  des chefs) 48 €. « Comme à la maison»,
la formule du dimanche basée sur le partage d’un plat unique.

Et soirées avec des chefs invités,
un repas à « 6 mains ».
Du mardi au samedi
12h – 14h / 19h30 – 22h
Dimanche 12h – 14h

Textes : Nathalie Faure
Photographe : Jean-Michel Ducasse