Haut

Je suis l’odeur du chocolat. Inlassablement, je voyage dans l’ancienne bâtisse couronnée depuis 1953. Mon ballet olfactif virevolte

C’est la première histoire qui commence par la fin. Parce que peut-être on y garde toujours le meilleur,

Dans son phalanstère naturaliste, Michel Guérard, c’est « l’honnête homme » du 17e tout à fait à l’aise